Combien valoriser ma startup ?

Petit Rappel — Valorisation Pré & Post Money

La valorisation pré-money est la valeur de l’entreprise sur laquelle les entrepreneurs et les investisseurs s’accordent avant l’entrée des investisseurs au capital. C’est normalement la valeur de référence pendant les négociations.

La valorisation post-money est la valeur d’une entreprise après l’entrée des investisseurs au capital. Par exemple, si une entreprise a été valorisée 100K en pré-money et que les investisseurs injectent 50K en augmentation de capital, la valorisation post money sera de 150K et la part du capital détenue par les nouveaux investisseurs sera de 33,3%.

Ainsi, Valorisation post-money = Valorisation pré-money + montant investi

La valorisation de votre entreprise sera un sujet clé lors des négociations avec les investisseurs potentiels, voici quelques conseils pour la maîtriser au mieux.

Prévoir une fourchette de dilution

En théorie, la dilution moyenne d’une première levée (early-stage / seed) s’échelonne sur une fourchette de 20 à 30%. Elle dépend notamment du montant recherché : plus il est élevé, plus la dilution acceptée est en théorie importante.

Mais d’autres critères vous seront utiles pour déterminer la valorisation de votre start-up avant une levée tels que: le secteur (Est il technique? Porteur? Avec beaucoup ou peu de barrière à l’entrée?), l’innovation du concept / produit, le marché potentiel, votre traction….

Une fois votre valorisation idéale décidée, il est normalement préférable de rester flexible au début, au moins tant que la participation d’un investisseur n’est pas confirmé dans le tour. Cela vous donnera plus de marges de manoeuvre pendant la négociation et vous permettra de ne pas vous fermer des portes trop tôt.

Aussi, nous avons fait le choix de rester flexibles au début de notre levée et de ne pas fixer définitivement notre valorisation (l’un des points stratégiques des négociations avec les investisseurs). Cette flexibilité ne nous a pas desservis, bien au contraire, elle nous a permis de rester ouverts aux échanges avec les investisseurs potentiels et de sonder le terrain.
Ouistock //  Lien vers l’article

Une fois une valorisation décidée & communiquée… S’y tenir!

Néanmoins, au fil des rencontres et des négociations, vous allez devoir faire un choix et fixer définitivement votre valorisation pour valider la participation de Business Angels à votre tour. Cette décision est importante et ne doit en général pas être prise trop tôt lors de votre levée pour pouvoir vous laisser le temps de rencontrer plusieurs types d’investisseurs potentiels.

Il faut également prendre garde à ne pas “s’embrouiller” sur la valorisation comme sur d’autres conditions de l’investissement.

On en reparlera, mais la relation avec un investisseur repose avant tout sur la confiance et l’honnêteté. Ainsi, à partir du moment où vous vous accordez avec un investisseur sur une valorisation et que celui ci confirme sa participation (notamment par le biais d’une lettre d’intention par exemple), il faut s’y tenir et offrir aux autres intéressés les mêmes termes.

Si d’aventure les termes devaient changer (investisseur imprévu intéressé donc dilution plus importante, augmentation du montant de la levée pendant le tour…), il est important d’être transparent avec les investisseurs déjà engagés dans le tour. Si le prix est plus élevé, ils pourront toujours décider de se retirer.

- "Chaque Business Angel intéressé souhaite discuter la valorisation, modifier une clause en place ou ajouter une clause additionnelle. Ce qui avait été convenu avec un précédent interlocuteur était systématiquement remis en cause. Au début, je souhaitais prendre en compte les demandes spécifiques de chacun et concilier ces exigences différentes. Puis, à partir du moment où j’ai eu des “oui” fermes pour des investissements, je me suis tenu à une ligne directrice et ai proposé le deal selon ces conditions, en les justifiant et en indiquant qu’elles étaient non modifiables. Résultat, même si je souhaitais travailler avec certains BA, recevoir leur investissement et bénéficier de leur expertise, j’ai indiqué que cela se ferait selon ce schéma défini. Certains ont décliné, d’autres nous ont rejoints, et les choses ont avancé et se sont concrétisées."
Benoît de JeLoueMonCampingCar //  Lien vers l’article

Attention à la “sur-valorisation”

Choisir une valorisation trop haute, si elle équivaut à une dilution plus faible, peut être risqué.

Tout d’abord, cela peut freiner vos premiers investisseurs à participer à votre tour si ils jugent qu’elle n’est pas suffisamment justifiée.

Aussi, s’accorder sur une valorisation haute c’est prendre des risques pour l’avenir, notamment pour votre prochain tour de table. En théorie, la valorisation d’une entreprise est sensée être multipliée par 2 voire 3 entre votre tour de seed et la série A à venir, mais cela doit être justifié par des métrics solides.

Enfin, s’accorder sur une valorisation trop élevée, c’est aussi prendre des risques avec vos investisseurs qui risquent d’avoir trop d’attentes au 2ème tour de table et décideront peut être de ne pas vous soutenir à ce moment.

Savoir faire des concessions

En conclusion, il faut garder à l’esprit que le but d’une levée de seed est de lever vite & bien auprès des bons investisseurs.

Il faut donc trouver le bon équilibre entre faire rentrer de bons investisseurs dans votre tour, ceux qui vont vous apporter des compétences, du réseau & de l’implication personnelle en plus d’un financement — et les conditions de votre levée. Parfois, la valorisation doit être mise au second plan.

“You should care more about good investors than good valuations.” 
"Speaking of price, the mistake that founders make (corresponding to investors focusing too much on downside terms) is focusing too much on getting a high price. I have seen many founders price out good investors and put the company in a bad situation facing a down round a year later, all because they were obsessed with getting a high sticker price for their company.  I think it’s because it gives founders something quantitative to compete on" 

- Sam Altman Y Combinator

Toujours besoin d'aide ? Contactez nous Contactez nous