Quand lever des fonds ?

Lever au bon moment


La levée de seed devient nécessaire dès que le recours aux aides (BPI, subventions régionales, prix divers…) et au “love money” (apport personnel, amis, famille) n‘est plus suffisant pour garantir la croissance de l’entreprise.

Cependant, certaines conditions sont nécessaires pour être “éligible” ou tout du moins pour garantir le succès d’une levée d’amorçage.

Définir un projet solide

Le projet de croissance doit être défini et cohérent par rapport au marché. Les objectifs doivent être clairement définis et chiffrés, et ce le plus précisément possible.

Ce projet sera ensuite détaillé au sein du Business Plan.

Avoir des signes de traction forte

Des signes de traction forte seront un point important pour convaincre les Business Angels d’investir dans votre projet. Ce sont des signes tangibles que l’entreprise décolle, qu’elle a trouvé son marché et que le concept est validé.

Cela peut être la croissance du chiffre d’affaires / du volume d’affaires / du nombre d’utilisateurs, un bon taux de rétention, le panier moyen sur une plateforme de e-commerce, la signature des premier comptes clients ou partenariats… Meilleurs seront ces chiffres, plus rapide sera la levée. Cependant, les exigences varient selon le secteur, le montant de la levée, la valorisation demandée ou encore le marché ciblé par la start-up.

En conclusion, il ne faut pas hésiter à reculer une levée de quelques mois pour attendre d’avoir une meilleure traction car elle permettra à la start-up d’être plus convaincante devant les Business Angels.

Gérer son Timing

Aussi, une levée de seed se prévoit longtemps à l’avance, rechercher des fonds dans une situation d’urgence étant voué à l’échec. En général, une levée prend entre 4 et 6 mois, période qui peut s’allonger jusqu’à l’arrivée du “cash” sur le compte de la start-up (signature du pacte avec les actionnaires, formalités administratives à prévoir…).

En conclusion, une start-up doit prévoir 6 à 9 mois de trésorerie avant de se lancer pleinement dans une levée.

- “Au total, entre nos premières actions de prospection et la libération des fonds, il se sera écoulé 8 mois.
En conclusion, une levée de fonds, quelque soit son montant, fait intervenir plusieurs paramètres que l’on ne maîtrise pas forcement et que l’on sous-estime bien souvent.
C’est pourquoi, il me semble nécessaire d’anticiper tous ces éléments et d’avoir une bonne visibilité financière (au moins 9 mois). Passé ce délai, il sera peut être trop tard pour bien maîtriser sa levée de fonds et ne pas se retrouver en « état d’urgence » — ce qui peut conduire à l’échec de l’opération ou à la dévalorisation de votre société.”
Alexandre Roy de WebEngineering //  Lien vers l’article

Être impliqué dans sa levée

Enfin, il est primordial que les co-fondateurs soient totalement dédiés au projet et clairs sur le développement à moyen terme de l’entreprise. Cela est un gage de sérieux mais aussi nécessaire pour convaincre des investisseurs privés d’investir financièrement (et humainement) dans votre projet.

Toujours besoin d'aide ? Contactez nous Contactez nous